A propos

 

Estelle Séré, plasticienne, intervenante en arts plastiques

Vit et travaille à Bordeaux. 

Diplômée de la faculté d’Arts Plastiques Michel de Montaigne Bordeaux III. 

Estelle Séré - artiste peintre, Bordeaux

 

Une pratique artistique autour du végétal

 

Ma peinture explore le champ du paysage et du végétal, parfois à la frontière de l’abstraction.

J’aborde ma pratique comme une exploration autour de la couleur en combinant différentes techniques : peinture à l’acrylique et à l’huile, pastel, crayon, fusain, pigments… Mon travail est gestuel : j’estompe, j’essuie, je passe et repasse sur mes aplats colorés, à la recherche d’effets de transparences et de superposition.

Sur la toile comme sur le papier, J’aime les effets de surprise que font émerger la spontanéité du geste et le lâcher-prise.

 

Observer, révéler, transformer, déplacer…

A mon sens, le rôle d’un artiste est de prêter son regard pour permettre peut être de voir le monde sous un autre angle, et faire prendre conscience que le quotidien peut être source d’inspiration.

 

Les éléments naturels demeurent ces dernières années ma principale source d’inspiration. Mon œil s’attarde volontiers sur l’aspect graphique d’une tige ou des membranes d’une feuille, les nuances de lumière, les teintes minérales, les matières organiques, les effets d’altération produit par l’utilisation de l’eau… La nature m’intéresse non seulement d’un point de vue esthétique, mais aussi symbolique, en ce sens qu’elle apparaît à la fois comme fragile, éphémère mais aussi puissante, parfois invasive, féconde et régénératrice.

Son pouvoir de transformation, en mouvance constante ne cesse de me fasciner. Ce sont ces ressentis que je m’attache à mettre sur toile ou sur papier.

 

De fil en aiguille de nouvelles techniques ont fait leur apparition à l’atelier, les récoltes de végétaux sont devenues la matière même de ma création.

Une maxime qui ne me quitte jamais : “C’est ce que je trouve qui me dit ce que je cherche” .
Pierre Soulages

 

Le monde d'Estelle Séré...

Comme un jour sans fin

<<  J’aime avant tout dans le travail d’Estelle Séré, l’idée que j’ai perçu au tout début de ma rencontre, celui d’un travail sans fin… comme un jour toujours le même qui recommence, mais qui n’est en fait jamais le même exactement…
C’est cette absence d’échelle qui doit créer ce sentiment, mais je n’en suis pas certain. C’est une force comme son sourire que l’on voit disparaître derrière le col roulé de son chandail. Les mots qu’elle peint sur ses toiles me donnent l’impression d’être ces néons suspendus en haut des gratte-ciel ou bien alors d’être ces vermicelles qui baignent dans la soupe des enfants.

Un univers pictural immense pour la fourmi et minuscule pour la girafe, composé de douceur et de sérieux, d’abstraction mystérieuse, de figuration onctueuse, de codes sans manuel ; ni compliqué à déchiffrer, ni évident à cerner sans aller au bout du jour voir poindre le soleil qui va revenir.. Univers d’une rare intelligence dans la mise en relation de la figure, des mots, de la couleur, de ces éléments et nuances qui font vibrer l’imaginaire.Un monde à l’image d’Estelle ; jeune femme mystérieuse, appliquée et généreuse dans lequel il nous est proposé de plonger pour un voyage sans fin, une destination renouvelable que l’on nomme : peinture.  >>

Texte de Christophe Massé – janvier 2007

Art Thérapie

En cours de formation d’Art-thérapeute auprès du centre de formation Skol’art33

Certification à venir (mai 2023).

” Depuis plusieurs années, je mûrissais le projet de me former à l’Art thérapie afin d’acquérir les aptitudes nécessaires à la relation d’aide par le biais de la création.
Actuellement, je suis engagée dans une formation d’Art-thérapeute qui se situe dans une approche globale de la personne et me donne les clés pratiques et théoriques pour cheminer à la fois sur un plan personnel, professionnel et artistique. “